Ombrage du cube

Le mouvement du corps créé par l’ombre sur une journée d’ensoleillement.

Ombrage du cube

Photo film à l’infra-rouge

La densité et le contraste des photographies faites avec le film infra-rouge, m’ont toujours impressionné. J’aime son côté aléatoire et surprenant. Il est vrai qu’avec l’expérience on arrive à contrôler assez bien le résultat.

Ce film permet de faire des ciels noirs et une mer d’huile, un peu comme un décor de théâtre.

Photos Holga abstraites

Créer des images abstraites avec la caméra Holga, a été pour moi une merveilleuse découverte.

J’ai transformé ma caméra Holga et j’utilise des films différents ce qui permet de créer un éventail très large d’images. J’aime beaucoup utiliser un film chrome que je fais développer croisé (cross process).

Mes montages d’images sont faits à la prise de vue, ce qui amènent quelques surprises parfois très intéressantes. J’ai exposé mon travail avec l’appareil Holga dans quelques galeries. On peut voir plusieurs de mes photos sur le site  www.grizzlymontreal.com.

Photos Holga paysages

Créer des paysages avec l’appareil Holga me permet des mises en scène parfois surréels. Transposer une vision réaliste du paysage en un monde fantastique, avec un appareil et une pellicule venant d’une autre époque. Ça semble paradoxale mais c’est bien réel.

Pour avoir un montage des images panoramiques efficace demande que les prises de vue soient faites avec beaucoup de minutie. Encore une fois l’utilisation de différents films permet divers effets.

 

Photo Holga portrait

Faire des portraits avec l’appareil Holga a quelque chose de magique. L’appareil a tellement l’air d’un jouet que les personnes photographiées ne me prennent pas trop au sérieux. Ce qui rend les gens très à l’aise et confortables.

Aussi bien au Pérou qu’en Afrique de l’ouest, les gens se prêtaient volontiers comme modèle.

Le montage à la prise de vue permet d’inventer des histoires.

Un marché au Pérou

Les marchés au Pérou sont très colorés et très odorants.

Il y a des fleurs à profusion, c’est très coloré, et les fruits et légumes sont succulents. Les étalages de viandes pour moi Québécois sont parfois surprenants et me laissent sur mon appétit. Il faut quand même créer ses anticorps.

Village des montagnes Pérou

J’ai passé plusieurs jours dans une petite ville des montagnes, Cachora. La ville est à 3200 mètres d’altitude. À cette altitude, l’air est rare, surtout la nuit  on se réveille et on a du mal à respirer. Malgré tout on rencontre des personnes de plus de 90 ans qui sont toujours de gros travailleurs. La montagne ne tue pas!

Tabaski Djenné

J’ai eu la chance inouïe de me retrouver à Djenné le jour de la Tabasky. On a traversé le Banni affluent du Niger sur une sorte de radeau et là on s’est retrouvé dans une ville magnifique et en fête. La fête du mouton (La Tabasky). Il y avait plusieurs Imans montés sur un cheval qui prêchaient chacun dans sa langue. Les Hommes en avant, les enfants en arrière et les femme à l’arrière.

Village Peuls au Mali

Je suis allé dans un très petit village Peuls, j’ai été ravi par la beauté de ce peuple. Ils vivent de culture du mil et ils ont quelques poules. Les femmes portent la farine dans des calebasses qu’elles portent sur la tête. Les femmes sont toujours bien habillées et portent des bijoux , même pour aller au puit.

Portraits les enfants

Peu importe d’où qu’ils soient, les enfants sont toujours spontanés et naturels devant la caméra. Avec les petits d’Afrique de l’ouest le travail est facilité par leur curiosité. Ils veulent être photographiés, se promener main dans la main, ils sont très sociables. Les petits sont toujours avec la communauté dès leur enfance. Les mères transportent leur bébé sur le dos et retournent travailler tout de suite après la naissance des bébés.

La ressemblance avec les jeunes Péruviens est frappante.